Palabres – Urbano Moacir Espedite – Attila 2011

Etourdi de sa course à dos d’homme, Hirsute dégringole de la table sur les formes écrasantes de Magdalena. Les chairs engoncées dans la robe lui paraissent presque viriles à force d’être fermes. Se relevant face à elle, il constate qu’elle fait à peu près sa taille, mais son visage s’étale sur une largeur presque double du sien. Elle a la peau mate et une paire de sourcils tels qu’Hirsute n’en a jamais vus. Déboussolé, il craint d’être la proie d’une bande de travestis méditerranéens dont un client du bordel lui a un jour dépeint les frasques.

D’aucun dira que je suis obnubilée par les éditions Attila et il aura sûrement raison ! Après Le Désert et sa semence, j’ai poursuivi avec la lecture de Palabres et me délecte toujours autant des productions de la maison !
Pas du tout le même genre, mais autant de plaisir à découvrir des plumes aussi bien trempées, ce qui se fait rare.

Palabres, c’est carrément jouissif et drôlissime, ça vous retourne le genre picaresque en deux scènes sur un bateau, ça bouleverse les codes du récit d’aventure en tournant en queue de poisson ce qui fait le nœud narratif des “grands” récits.
L’imagination complètement débridée de l’auteur est servie par un rythme parfaitement trouvé et par les superbes illustrations en rouge et noir de Donatien Mary. Du bordel berlinois, au bateau qui emmènera Hirsute, Milla et Rosario de l’autre côté de l’Atlantique jusqu’au pays des Guardanais et Farugios – qui se livrent une guerre pour des causes assez mouvantes (ou hyper concrètes et dérisoires ou carrément abstraites) – vous embarquez pour une aventure complètement punk où il sera question de Verbe et d’action, de violence et de pacifisme, de traditions et d’industrialisation, du même et de l’autre, de pouvoir et de puissance.

Un régal !

Soudain, un vagissement semblable à celui d’un nourrisson atteint de malformation cardiaque résonne dans le salon. Milla est en train de recevoir sa dose.Image

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s